Genève 1669

1 Corinthiens

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Chapitre 11

Soyez mes imitateurs, comme auffi je le fuis de Chrift.

1.

Or, freres, je vous louë de ce que vous avez fouvenance de tout ce qui eft de moi, & que vous gardez mes ordonnances comme je vous les ai baillées.

2.

Mais je veux que vous fçachiez que le chef de tout homme, c'eft Chrift : & le chef de la femme, c'eft l'homme : & le chef de Chrift c'eft Dieu.

3.

Tout homme priant, ou prophetizant, en ayant quelque chofe fur la tefte, deshonore fon chef :

4.

Mais toute femme priant ou prophetizant fans avoir la tefte couverte, deshonore fon chef : car c'eft tout un comme fi elle eftoit rafée.

5.

Partant fi la femme n'eft point couverte, qu'elle foit mefmes tonduë : or s'il eft deshonnefte à la femme d'eftre tonduë ou d'eftre rafée, qu'elle foit couverte.

6.

Car quant à l'homme, il ne doit point couvrir fa tefte, veu qu'il eft l'image & la gloire de Dieu : mais la femme eft la gloire de l'homme.

7.

Car l'homme n'eft point de la femme, mais la femme eft de l'homme.

8.

Car auffi l'homme n'a pas efté creé pour la femme, mais la femme pour l'homme.

9.

C'eft pourquoi la femme, à caufe des Anges, doit avoir fur fa tefte une marque qu'elle eft fous puiffance.

10.

Toutefois ni l'homme n'eft point fans la femme, ni la femme fans l'homme en nostre Seigneur.

11.

Car comme la femme est de l'homme, femblablement l'homme eft par la femme : mais toutes chofes font de Dieu.

12.

Jugez-en entre vous-mefmes : eft-il convenable que la femme prie Dieu fans eftre couverte ?

13.

La nature mefme ne vous enfeigne-t'elle pas que fi l'homme nourrit fa chevelure, ce lui eft du deshonneur ?

14.

Mais fi la femme nourrit fa chevelure ce lui eft de la gloire, parce que fa chevelure lui eft baillée pour couverture.

15.

Que s'il y a quelqu'un qui penfe eftre contentieux, nous n'avons pas une telle couftume, ni auffi les Eglifes de Dieu.

16.

Or en ceci que je vous declare, je ne vous louë point : c'eft que vous vous affemblez non point en mieux, mais en pis.

17.

Car premierement, quand vous vous affemblez en l'Eglife, j'entens qu'il y a des partialitez entre vous : & j'en crois quelque partie.

18.

Car il faut qu'il y ait mefmes des herefies entre vous, afin que ceux qui font de mife foyent manifeftez entre vous.

19.

Quand donc vous vous affemblez enfemble, cela n'eft point manger la Cene du Seigneur.

20.

Car chacun s'avance de prendre fon fouper participer quand ce vient à manger : & l'un a faim, & l'autre fait bonne chere.

21.

N'avez-vous point donc de maifons pour manger & pour boire ? Mefprifez-vous l'Eglife de Dieu ? & faites-vous honte à ceux qui n'ont pas de quoi ? Que vous dirai-je ? Vous louërai-je ? Je ne vous louë point en ceci.

22.

Car j'ai receu du Seigneur ce qu'auffi je vous ai baillé : c'eft que le Seigneur Jefus, en la nuit en laquelle il fut trahi, prit du pain :

23.

Et ayant rendu graces le rompit, & dit, Prenez, mangez, ceci eft mon corps, qui eft rompu pour vous : faites ceci en commemoration de moi.

24.

Semblablement auffi apres le fouper il prit la coupe, difant, Cette coupe eft la nouvelle alliance en mon fang : faites ceci toutefois & quantes que vous en boirez en commemoration de moi.

25.

Car toutefois & quantes que vous mangerez de ce pain, & que vous boirez de cette coupe, vous annoncerez la mort du Seigneur, jufques à ce qu'il vienne.

26.

C'eft pourquoi quiconque mangera de ce pain, ou boira de la coupe du Seigneur indignement, fera coulpable du corps & du fang du Seigneur.

27.

Que chacun donc s'efprouve foi-mefme, & ainfi qu'il mange de ce pain, & qu'il boive de cette coupe.

28.

Car celui qui en mange & qui en boit indignement, mange & boit fon jugement, ne difcernant point le corps du Seigneur.

29.

Pour cette caufe plufieurs font foibles & malades entre vous, & plufieurs dorment.

30.

Car certes fi nous nous jugions nous-mefmes, nous ne ferions point jugez.

31.

Mais quand nous fommes jugez, nous fommes enfeignez par le Seigneur, afin que nous ne foyons point condamnez avec le monde.

32.

Partant mes freres, quand vous vous affemblez pour manger, attendez vous l'un l'autre.

33.

Que fi quelqu'un a faim, qu'il mange en la maifon, afin que vous ne vous affembliez point en jugement. Touchant les autres points, j'en ordonnerai quand je ferai venu.

34.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Prédications texte

Si vous avez la foi 06/11/2019

Ceux qui rejettent Dieu préfèrent les plaisirs de ce monde plus que Dieu. Ou peut-être qu'ils resteront attachés ... lire la suite

Joseph Smith 03/11/2019

Vous avez plus que probablement eu un mormon venir à votre porte. Ils disent qu'ils sont des chrétiens venus témo... lire la suite

Les brebis endormies 20/03/2019

Une des choses qui me frustre énormément c’est qu'il y a tant de gens qui laissent les autres réfléchir à leur place. ... lire la suite

Société multiculturelle ... Société multiconflictuelle ... 23/11/2018

Seize ans avant les journalistes du Monde, l’historien Georges Bensoussan dénonçait l’islamisation de certains quartie... lire la suite

En mission pour Jésus 15/10/2018

C’est quelque chose que je n’aime pas faire ... l’appel au don. Comme vous le savez, je parcours la France avec m... lire la suite

Entre tentation et péché 20/07/2018

Le mot "péché" est une traduction du mot grec "hamartia" ce qui signifie rater la marque. Le péché, c'est enfrein... lire la suite