/Audio_1855/042_006 42. Luc Chap 6 - David Martin 1855 - Dieu-en-ligne.com

David Martin 1855

Luc

Votre navigateur ne supporte pas HTML5? Lecture à partir de votre propre lecteur

Prédications texte

Vous me chercherez, et vous me trouverez 11/12/2016

Les récits dans la Bible de jugements divins, ainsi que la réalité de l’enfer, sont des éléments du message chrétien q...

Halloween approche 21/10/2016

Les chrétiens doivent réfléchir à Halloween et décider comment ils vont réagir à cette fête en tant qu’individus et en...

L'islam modéré est un mythe... 19/06/2016

Traduction de vidéo YouTube: Muslims are NOT Moderate. Western Muslims Admit the Truth. (Les musulmans ...

Que ta foi ne défaille point! 07/02/2016

17. La foi donc est de l'ouïe; et l'ouïe par la parole de Dieu. Romains 10:17 5. Confie-toi de tout ton cœur en l...

Où sont les évangélistes? 15/01/2016

Publié par EBTM dans "Le mot du pasteur." L’annonce de la Bonne Nouvelle concerne tous ceux qui rachetés par le S...

Dieu en premier 06/12/2015

3. Tu n'auras point d'autres dieux devant ma face. Exode 20:3. Les gens peuvent parfois oublier leurs priorités d...

Chapitre 6

OR il arriva le jour de sabbat, [appelé] second-premier, qu'il passait par des blés, et ses disciples arrachaient des épis, et les froissant entre leurs mains, ils en mangeaient.

1.

Et quelques-uns des pharisiens leur dirent : Pourquoi faites-vous une chose qu'il n'est pas permis de faire les jours du sabbat?

2.

Et Jésus prenant la parole, leur dit : N'avez-vous point lu ce que fit David quand il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui?

3.

Comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains de proposition, et en mangea, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui, quoiqu'il ne soit permis qu'aux seuls sacrificateurs d'en manger.

4.

Puis il leur dit : Le Fils de l'homme est Seigneur même du sabbat.

5.

Il arriva aussi, un autre jour de sabbat, qu'il entra dans la synagogue, et qu'il enseignait; et il y avait là un homme dont la main droite était sèche.

6.

Or les scribes et les pharisiens prenaient garde s'il le guérirait le jour du sabbat, afin qu'ils trouvassent de quoi l'accuser.

7.

Mais il connaissait leurs pensées; et il dit à l'homme qui avait la main sèche : Lève-toi, et tiens-toi debout au milieu. Et lui se levant, se tint debout.

8.

Puis Jésus leur dit : Je vous demanderai une chose : Est-il permis de faire du bien les jours de sabbat, ou de faire du mal? de sauver une personne, ou de la laisser mourir?

9.

Et quand il les eut tous regardés à l'environ, il dit à cet homme : Etends ta main. Ce qu'il fit; et sa main fut rendue saine comme l'autre.

10.

Et ils furent remplis de fureur; et ils s'entretenaient ensemble touchant ce qu'ils pourraient faire à Jésus.

11.

Or il arriva en ces jours-là, qu'il s'en alla sur une montagne pour prier, et qu'il passa toute la nuit à prier Dieu.

12.

Et quand le jour fut venu, il appela ses disciples; et en élut douze, lesquels il nomma aussi apôtres;

13.

[savoir :] Simon, qu'il nomma aussi Pierre; et André, son frère; Jacques, et Jean; Philippe, et Barthélemi;

14.

Matthieu, et Thomas; Jacques, [fils] d'Alphée; et Simon, surnommé Zélotes;

15.

Jude, [frère] de Jacques; et Judas Iscariot, qui aussi fut traître.

16.

Puis descendant avec eux, il s'arrêta dans une plaine avec la troupe de ses disciples, et une grande multitude de peuple de toute la Judée, et de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon, qui étaient venus pour l'entendre, et pour être guéris de leurs maladies;

17.

et ceux aussi qui étaient tourmentés par des esprits immondes : et ils furent guéris.

18.

Et toute la multitude tâchait de le toucher : car il sortait de lui une vertu qui les guérissait tous.

19.

Alors tournant les yeux vers ses disciples, il leur disait : Vous êtes bienheureux, vous pauvres : car le royaume de Dieu vous appartient.

20.

Vous êtes bienheureux, vous qui maintenant avez faim : car vous serez rassasiés. Vous êtes bienheureux, vous qui pleurez maintenant : car vous serez dans la joie.

21.

Vous serez bienheureux quand les hommes vous haïront, et vous retrancheront [de leur société], et vous diront des outrages, et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l'homme.

22.

Réjouissez-vous en ce jour-là, et tressaillez de joie : car voici, votre récompense est grande au ciel; et leurs pères en faisaient de même aux prophètes.

23.

Mais malheur à vous, riches! car vous remportez votre consolation.

24.

Malheur à vous qui êtes remplis! car vous aurez faim. Malheur à vous qui riez maintenant! car vous lamenterez et pleurerez.

25.

Malheur à vous quand tous les hommes diront du bien de vous! car leurs pères en faisaient de même aux faux prophètes.

26.

Mais à vous qui m'entendez, je vous dis : Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent.

27.

Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous courent sus.

28.

Et à celui qui te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre; et si quelqu'un t'ôte ton manteau, ne l'empêche point de prendre aussi la tunique.

29.

Et à tout homme qui te demande, donne-lui; et à celui qui t'ôte ce qui t'appartient, ne le redemande point.

30.

Et comme vous voulez que les hommes vous fassent, faites-leur aussi de même.

31.

Mais si vous aimez [seulement] ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? car les gens de mauvaise vie aiment aussi ceux qui les aiment.

32.

Et si vous ne faites du bien qu'à ceux qui vous ont fait du bien, quel gré vous en saura-t-on? car les gens de mauvaise vie font aussi le même.

33.

Et si vous ne prêtez qu'à ceux de qui vous espérez de recevoir, quel gré vous en saura-t-on? car les gens de mauvaise vie prêtent aussi aux gens de mauvaise vie, afin qu'ils en reçoivent la pareille.

34.

C'est pourquoi, aimez vos ennemis, et faites du bien, et prêtez sans en rien espérer : et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Trés-Haut : car il est bienfaisant envers les ingrats et les méchants.

35.

Soyez donc miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.

36.

Et ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; quittez, et il vous sera quitté.

37.

Donnez, et il vous sera donné; on vous donnera dans le sein bonne mesure, pressée et entassée, et qui s'en ira par-dessus : car de la mesure que vous mesurerez, on vous mesurera réciproquement.

38.

Il leur disait aussi cette similitude : Est-il possible qu'un aveugle puisse mener un autre aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse?

39.

Le disciple n'est point par-dessus son maître; mais tout disciple accompli sera rendu conforme à son maître.

40.

Et pourquoi regardes-tu le fétu qui est dans l'œil de ton frère, et tu n'aperçois pas une poutre dans ton propre œil?

41.

Ou, comment peux-tu dire à ton frère, Mon frère, permets que j'ôte le fétu qui est dans ton œil; toi qui ne vois pas une poutre qui est dans ton œil? Hypocrite! ôte premièrement la poutre de ton œil, et après cela tu verras comment tu ôteras le fétu qui est dans l'œil de ton frère.

42.

Certes un arbre n'est point bon, qui fait de mauvais fruit; ni un arbre n'est point mauvais, qui fait de bon fruit.

43.

Et chaque arbre est connu à son fruit; car aussi les figues ne se cueillent pas des épines, et on ne vendange pas des raisins, d'un buisson.

44.

L'homme de bien tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur; et l'homme méchant tire de mauvaises choses du mauvais trésor de son cœur : car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle.

45.

Mais pourquoi m'appelez-vous Seigneur! Seigneur! et vous ne faites pas ce que je dis?

46.

Je vous montrerai à qui est semblable celui qui vient à moi, et qui entendant mes paroles, les met en pratique :

47.

Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a foui et creusé profondément, et a mis le fondement sur la roche : de sorte qu'un débordement d'eaux étant survenu, le fleuve est bien allé donner contre cette maison; mais il ne l'a pu ébranler, parce qu'elle était fondée sur la roche.

48.

Mais celui, au contraire, qui ayant entendu mes paroles, ne les a point mises en pratique, est semblable à un homme qui a bâti sa maison sur la terre, sans lui faire de fondement : car le fleuve ayant donné contre cette maison, elle est tombée aussitôt; et la ruine de cette maison a été grande.

49.