Louis Segond 1910

Job

Chapitre 27

Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:

1.

Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout Puissant qui remplit mon âme d'amertume est vivant!

2.

Aussi longtemps que j'aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,

3.

Mes lèvres ne prononceront rien d'injuste, Ma langue ne dira rien de faux.

4.

Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence;

5.

Je tiens à me justifier, et je ne faiblirai pas; Mon coeur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.

6.

Que mon ennemi soit comme le méchant, Et mon adversaire comme l'impie!

7.

Quelle espérance reste-t-il à l'impie, Quand Dieu coupe le fil de sa vie, Quand il lui retire son âme?

8.

Est-ce que Dieu écoute ses cris, Quand l'angoisse vient l'assaillir?

9.

Fait-il du Tout Puissant ses délices? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu?

10.

Je vous enseignerai les voies de Dieu, Je ne vous cacherai pas les desseins du Tout Puissant.

11.

Mais vous les connaissez, et vous êtes d'accord; Pourquoi donc vous laisser aller à de vaines pensées?

12.

Voici la part que Dieu réserve au méchant, L'héritage que le Tout Puissant destine à l'impie.

13.

S'il a des fils en grand nombre, c'est pour le glaive, Et ses rejetons manquent de pain;

14.

Ceux qui échappent sont enterrés par la peste, Et leurs veuves ne les pleurent pas.

15.

S'il amasse l'argent comme la poussière, S'il entasse les vêtements comme la boue,

16.

C'est lui qui entasse, mais c'est le juste qui se revêt, C'est l'homme intègre qui a l'argent en partage.

17.

Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, Comme la cabane que fait un gardien.

18.

Il se couche riche, et il meurt dépouillé; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.

19.

Les terreurs le surprennent comme des eaux; Un tourbillon l'enlève au milieu de la nuit.

20.

Le vent d'orient l'emporte, et il s'en va; Il l'arrache violemment de sa demeure.

21.

Dieu lance sans pitié des traits contre lui, Et le méchant voudrait fuir pour les éviter.

22.

On bat des mains à sa chute, Et on le siffle à son départ.

23.

Version audio

Si votre navigateur ne supporte pas le HTML5, cliquez ici :

La Louis Segond 1910 est rendue disponible seulement à des fins de comparaison. Nous vous conseillons de vous référer à la Bible David Martin qui elle est basée sur le Texte Reçu.

Voir : Louis Segond tableau de comparaison.

Prédications texte

Un BD pour Eurocrates 23/05/2020

Une étrange bande dessinée commandée pour publication par l’Union européenne en 2012 prédisait presque exactement ce q... lire la suite

Coupable ou non-coupable ... 17/05/2020

L'âge de raison ... Qu'arrive-t-il aux bébés et aux jeunes enfants lorsqu'ils meurent ? Et y a-t-il un âge o... lire la suite

Le danger des masques 10/05/2020

ATTENTION : L’utilisation prolongée d’un masque facial peut provoquer une hypoxie! Tous ceux qui servent le publi... lire la suite

Une image vaut mille mots 03/05/2020

Aujourd’hui le totalitarisme ne nous choque plus. Voici pourquoi. Cette citation que j’ai déjà utilisée dans Tyra... lire la suite

Le grand dragon 02/05/2020

Il y a deux mille ans, le Dieu d’amour (Jésus-Christ) est descendu sur cette terre. Dans un acte d’amour pur, Il a don... lire la suite

Réveillez-vous 29/04/2020

A partir du 11 mai, les déplacements seront autorisés, mais ils seront limités à une distance de 100 kilomètres du dom... lire la suite