Louis Segond 1910

Job

Chapitre 29

Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:

1.

Oh! que ne puis-je être comme aux mois du passé, Comme aux jours où Dieu me gardait,

2.

Quand sa lampe brillait sur ma tête, Et que sa lumière me guidait dans les ténèbres!

3.

Que ne suis-je comme aux jours de ma vigueur, Où Dieu veillait en ami sur ma tente,

4.

Quand le Tout Puissant était encore avec moi, Et que mes enfants m'entouraient;

5.

Quand mes pieds se baignaient dans la crème Et que le rocher répandait près de moi des ruisseaux d'huile!

6.

Si je sortais pour aller à la porte de la ville, Et si je me faisais préparer un siège dans la place,

7.

Les jeunes gens se retiraient à mon approche, Les vieillards se levaient et se tenaient debout.

8.

Les princes arrêtaient leurs discours, Et mettaient la main sur leur bouche;

9.

La voix des chefs se taisait, Et leur langue s'attachait à leur palais.

10.

L'oreille qui m'entendait me disait heureux, L'oeil qui me voyait me rendait témoignage;

11.

Car je sauvais le pauvre qui implorait du secours, Et l'orphelin qui manquait d'appui.

12.

La bénédiction du malheureux venait sur moi; Je remplissais de joie le coeur de la veuve.

13.

Je me revêtais de la justice et je lui servais de vêtement, J'avais ma droiture pour manteau et pour turban.

14.

J'étais l'oeil de l'aveugle Et le pied du boiteux.

15.

J'étais le père des misérables, J'examinais la cause de l'inconnu;

16.

Je brisais la mâchoire de l'injuste, Et j'arrachais de ses dents la proie.

17.

Alors je disais: Je mourrai dans mon nid, Mes jours seront abondants comme le sable;

18.

L'eau pénétrera dans mes racines, La rosée passera la nuit sur mes branches;

19.

Ma gloire reverdira sans cesse, Et mon arc rajeunira dans ma main.

20.

On m'écoutait et l'on restait dans l'attente, On gardait le silence devant mes conseils.

21.

Après mes discours, nul ne répliquait, Et ma parole était pour tous une bienfaisante rosée;

22.

Ils comptaient sur moi comme sur la pluie, Ils ouvraient la bouche comme pour une pluie du printemps.

23.

Je leur souriais quand ils perdaient courage, Et l'on ne pouvait chasser la sérénité de mon front.

24.

J'aimais à aller vers eux, et je m'asseyais à leur tête; J'étais comme un roi au milieu d'une troupe, Comme un consolateur auprès des affligés.

25.

Version audio

Si votre navigateur ne supporte pas le HTML5, cliquez ici :

La Louis Segond 1910 est rendue disponible seulement à des fins de comparaison. Nous vous conseillons de vous référer à la Bible David Martin qui elle est basée sur le Texte Reçu.

Voir : Louis Segond tableau de comparaison.

Prédications texte

Entre tentation et péché 20/07/2018

Le mot "péché" est une traduction du mot grec "hamartia" ce qui signifie rater la marque. Le péché, c'est enfrein... lire la suite

Marie reine des Cieux 26/06/2018

L'expression "la reine des Cieux" apparaît deux fois dans la Bible, les deux fois dans le livre de Jérémie. Le premier... lire la suite

Billy Graham apostat 19/06/2018

Billy Graham n’est pas celui que vous connaissez. Si l’on examine les faits, ailleurs que dans ses campagnes publiq... lire la suite

Les échecs sont nos tremplins vers le succès 21/01/2018

Dans mon travail d'évangéliste, j'ai rencontré beaucoup trop de gens qui ont une vision négative d'eux-mêmes, ils sont... lire la suite

Votre nourriture a-t-elle été sacrifiée aux idoles? 21/01/2018

8. Ce que j'ouïs bien, mais je ne l'entendis point, et je dis : Mon Seigneur, quelle sera l'issue de ces choses? ... lire la suite

Un chrétien peut-il manger halal 18/01/2018

25. Mais à l'égard de ceux d'entre les gentils qui ont cru, nous en avons écrit, ayant ordonné qu'ils n'observent rien... lire la suite