Louis Segond 1910

Job

Chapitre 41

Prendras-tu le crocodile à l'hameçon? Saisiras-tu sa langue avec une corde?

1.

Mettras-tu un jonc dans ses narines? Lui perceras-tu la mâchoire avec un crochet?

2.

Te pressera-t-il de supplication? Te parlera-t-il d'une voix douce?

3.

Fera-t-il une alliance avec toi, Pour devenir à toujours ton esclave?

4.

Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau? L'attacheras-tu pour amuser tes jeunes filles?

5.

Les pêcheurs en trafiquent-ils? Le partagent-ils entre les marchands?

6.

Couvriras-tu sa peau de dards, Et sa tête de harpons?

7.

Dresse ta main contre lui, Et tu ne t'aviseras plus de l'attaquer.

8.

Voici, on est trompé dans son attente; A son seul aspect n'est-on pas terrassé?

9.

Nul n'est assez hardi pour l'exciter; Qui donc me résisterait en face?

10.

De qui suis-je le débiteur? Je le paierai. Sous le ciel tout m'appartient.

11.

Je veux encore parler de ses membres, Et de sa force, et de la beauté de sa structure.

12.

Qui soulèvera son vêtement? Qui pénétrera entre ses mâchoires?

13.

Qui ouvrira les portes de sa gueule? Autour de ses dents habite la terreur.

14.

Ses magnifiques et puissants boucliers Sont unis ensemble comme par un sceau;

15.

Ils se serrent l'un contre l'autre, Et l'air ne passerait pas entre eux;

16.

Ce sont des frères qui s'embrassent, Se saisissent, demeurent inséparables.

17.

Ses éternuements font briller la lumière; Ses yeux sont comme les paupières de l'aurore.

18.

Des flammes jaillissent de sa bouche, Des étincelles de feu s'en échappent.

19.

Une fumée sort de ses narines, Comme d'un vase qui bout, d'une chaudière ardente.

20.

Son souffle allume les charbons, Sa gueule lance la flamme.

21.

La force a son cou pour demeure, Et l'effroi bondit au-devant de lui.

22.

Ses parties charnues tiennent ensemble, Fondues sur lui, inébranlables.

23.

Son coeur est dur comme la pierre, Dur comme la meule inférieure.

24.

Quand il se lève, les plus vaillants ont peur, Et l'épouvante les fait fuir.

25.

C'est en vain qu'on l'attaque avec l'épée; La lance, le javelot, la cuirasse, ne servent à rien.

26.

Il regarde le fer comme de la paille, L'airain comme du bois pourri.

27.

La flèche ne le met pas en fuite, Les pierres de la fronde sont pour lui du chaume.

28.

Il ne voit dans la massue qu'un brin de paille, Il rit au sifflement des dards.

29.

Sous son ventre sont des pointes aiguës: On dirait une herse qu'il étend sur le limon.

30.

Il fait bouillir le fond de la mer comme une chaudière, Il l'agite comme un vase rempli de parfums.

31.

Il laisse après lui un sentier lumineux; L'abîme prend la chevelure d'un vieillard.

32.

Sur la terre nul n'est son maître; Il a été créé pour ne rien craindre.

33.

Il regarde avec dédain tout ce qui est élevé, Il est le roi des plus fiers animaux.

34.

Version audio

Si votre navigateur ne supporte pas le HTML5, cliquez ici :

La Louis Segond 1910 est rendue disponible seulement à des fins de comparaison. Nous vous conseillons de vous référer à la Bible David Martin qui elle est basée sur le Texte Reçu.

Voir : Louis Segond tableau de comparaison.

Prédications texte

Entre tentation et péché 20/07/2018

Le mot "péché" est une traduction du mot grec "hamartia" ce qui signifie rater la marque. Le péché, c'est enfrein... lire la suite

Marie reine des Cieux 26/06/2018

L'expression "la reine des Cieux" apparaît deux fois dans la Bible, les deux fois dans le livre de Jérémie. Le premier... lire la suite

Billy Graham apostat 19/06/2018

Billy Graham n’est pas celui que vous connaissez. Si l’on examine les faits, ailleurs que dans ses campagnes publiq... lire la suite

Les échecs sont nos tremplins vers le succès 21/01/2018

Dans mon travail d'évangéliste, j'ai rencontré beaucoup trop de gens qui ont une vision négative d'eux-mêmes, ils sont... lire la suite

Votre nourriture a-t-elle été sacrifiée aux idoles? 21/01/2018

8. Ce que j'ouïs bien, mais je ne l'entendis point, et je dis : Mon Seigneur, quelle sera l'issue de ces choses? ... lire la suite

Un chrétien peut-il manger halal 18/01/2018

25. Mais à l'égard de ceux d'entre les gentils qui ont cru, nous en avons écrit, ayant ordonné qu'ils n'observent rien... lire la suite