Louis Segond 1910

1 Samuel

Chapitre 5

Les Philistins prirent l'arche de Dieu, et ils la transportèrent d'Ében Ézer à Asdod.

1.

Après s'être emparés de l'arche de Dieu, les Philistins la firent entrer dans la maison de Dagon et la placèrent à côté de Dagon.

2.

Le lendemain, les Asdodiens, qui s'étaient levés de bon matin, trouvèrent Dagon étendu la face contre terre, devant l'arche de l'Éternel. Ils prirent Dagon, et le remirent à sa place.

3.

Le lendemain encore, s'étant levés de bon matin, ils trouvèrent Dagon étendu la face contre terre, devant l'arche de l'Éternel; la tête de Dagon et ses deux mains étaient abattues sur le seuil, et il ne lui restait que le tronc.

4.

C'est pourquoi jusqu'à ce jour, les prêtres de Dagon et tous ceux qui entrent dans la maison de Dagon à Asdod ne marchent point sur le seuil.

5.

La main de l'Éternel s'appesantit sur les Asdodiens, et il mit la désolation parmi eux; il les frappa d'hémorroïdes à Asdod et dans son territoire.

6.

Voyant qu'il en était ainsi, les gens d'Asdod dirent: L'arche du Dieu d'Israël ne restera pas chez nous, car il appesantit sa main sur nous et sur Dagon, notre dieu.

7.

Et ils firent chercher et assemblèrent auprès d'eux tous les princes des Philistins, et ils dirent: Que ferons-nous de l'arche du Dieu d'Israël? Les princes répondirent: Que l'on transporte à Gath l'arche du Dieu d'Israël. Et l'on y transporta l'arche du Dieu d'Israël.

8.

Mais après qu'elle eut été transportée, la main de l'Éternel fut sur la ville, et il y eut une très grande consternation; il frappa les gens de la ville depuis le petit jusqu'au grand, et ils eurent une éruption d'hémorroïdes.

9.

Alors ils envoyèrent l'arche de Dieu à Ékron. Lorsque l'arche de Dieu entra dans Ékron, les Ékroniens poussèrent des cris, en disant: On a transporté chez nous l'arche du Dieu d'Israël, pour nous faire mourir, nous et notre peuple!

10.

Et ils firent chercher et assemblèrent tous les princes des Philistins, et ils dirent: Renvoyez l'arche du Dieu d'Israël; qu'elle retourne en son lieu, et qu'elle ne nous fasse pas mourir, nous et notre peuple. Car il y avait dans toute la ville une terreur mortelle; la main de Dieu s'y appesantissait fortement.

11.

Les gens qui ne mouraient pas étaient frappés d'hémorroïdes, et les cris de la ville montaient jusqu'au ciel.

12.

Version audio

Si votre navigateur ne supporte pas le HTML5, cliquez ici :

La Louis Segond 1910 est rendue disponible seulement à des fins de comparaison. Nous vous conseillons de vous référer à la Bible David Martin qui elle est basée sur le Texte Reçu.

Voir : Louis Segond tableau de comparaison.

Prédications texte

Raviver la flamme pour Jésus-Christ 29/04/2022

12. Rends-moi la joie de ton salut, et que l'Esprit franc me soutienne. Psaumes 51:12 En tant que chrétiens, nous... lire la suite

Êtes-vous un pseudo-chrétien 23/04/2022

Quelles sont les caractéristiques d'un pseudo-chrétien ? Tout comme la fausse monnaie, les pseudo-chrétiens n'ont... lire la suite

Manipulation du peuple par la psychose 18/01/2022

Appelé "formation de masse". La création de conditions hypnotiques et psychotraumatiques allant jusqu’au fameux s... lire la suite

Les effets comportementaux des masques 08/01/2022

Comment les gens se comportent-ils lorsqu'ils portent des masques ? Voici une question importante. Heureusement, ... lire la suite

Pourquoi Dieu n'intervient pas 05/01/2022

Je suppose que pour beaucoup d'entre nous, notre compréhension de Dieu a beaucoup évolué au cours de notre vie; c'est ... lire la suite

Hold-On 01/01/2022

"Hold-On" : un an plus tard, les réponses aux questions du film "Hold-Up" ? HOLD-UP POSAIT LES QUESTIONS, HOLD-ON APP... lire la suite